Sur le journal / In the newspaper

C'était assez drôle, le monsieur passait à vélo en short et en marcel et s'est arrêté pour demander ce qu'on faisait. Après qu'on lui a expliqué, il nous a demandé si on avait prévenu Ouest France. Euuuuh, non, on aurait dû ????? Et comme il y était journaliste lui-même, il nous a fait une interview sur le coup...

It was quite funny. He jumped off his bike to ask us what we were doing and after we had explained he asked us if we had contacted the newspaper. Eh no, we should have ??? And since he was a journalist of the regional newspaper himself, he decided to interview us and the next day, we were in the paper :



« Nous nous rencontrons deux fois par mois pour peindre ensemble », décrit Bonnie-Britt, une jeune femme installée à Sixt-sur-Aff.
Le groupe de passionné(e)s de peinture se retrouve le dimanche matin pour partager leur passion, « même s'il pleut, précise la jeune femme. Dans ce cas on se réfugie où on peut, sous un pont ou un porche. » Parfois dans un bistrot, « et une fois, j'ai même peint avec l'eau de ma tasse de café ! ajoute Laurence, venue de Nancy pour passer quelques jours de vacances. Ça donne une jolie teinte brune. » Elle a aussi utilisé du jus de betterave « qui donne du rose »,et « de l'eau de mer », dit-elle en montrant le flacon qu'elle y a rempli.
Ce dimanche matin, le groupe d'amateurs est composé d'une dizaine de personnes disséminées autour de l'écluse du port passion. « On ne vient pas pour concourir, on vient pour le plaisir », assurent-ils. Chacun avec son thème, chacun avec sa technique, encre, aquarelle, gouache ou crayon.
Contact Facebook : Les croqueurs du Pays de Redon.

Commentaires

Articles les plus consultés